Centre d’évaluation des diplômés internationaux en santé

Pour faciliter l'intégration professionnelle au Québec

Les stages de mise en contexte clinique et d'évaluation des compétences médicales

Les stages de mise en contexte clinique et d'évaluation des compétences médicales, sont d'une durée maximale de quatre mois et sont accessibles aux candidats qui ont reçu une recommandation en ce sens du CÉDIS à la suite d'une séance d'évaluation-orientation. Tous les candidats dirigés vers un stage auront la garantie de pouvoir le suivre, à un moment ou à un autre.         

Les 20 stages disponibles chaque année se tiennent dans deux établissements partenaires, soient le Centre de santé et de services sociaux du Sud-Ouest-Verdun (10 places) et le Centre  hospitalier de St.Mary (10 places). Normalement, trois cohortes de stagiaires sont prévues chaque année : au début du mois de janvier, au début du mois de mai et au début du mois de septembre.

Règle générale, la priorité dans l'attribution des places va aux candidats ayant obtenu les meilleures notes à la séance annuelle d'évaluation-orientation. Le CÉDIS essaie aussi de tenir compte de la préférence des candidats vis-à‑vis des trois périodes disponibles et des 2 sites, mais ne peut rien garantir. L'attribution des places disponibles peut aussi comporter des éléments aléatoires pour éviter de se retrouver avec un groupe au complet de stagiaires un peu moins performant.   

Bien que le programme soit offert uniquement en français, les candidats qui vont en stage au CH de St‑Mary doivent posséder une maîtrise suffisante de la langue anglaise car une bonne partie de la clientèle s'exprime en anglais. 

À la fin du stage de quatre mois, le candidat doit être en mesure de démontrer son aptitude à fonctionner dans le système de santé québécois au même niveau qu'un résident en début de formation.

Les objectifs ainsi que les méthodes pédagogiques et d'évaluations des stages sont définis par un comité pédagogique formé de personnes en provenance du milieu académique et des 2 établissements partenaires.  

Pendant et à la fin du stage, les candidats sont évalués. Il est possible qu'un candidat ne puisse réussir le stage. Le CÉDIS a la responsabilité de transmettre les résultats officiels du stage aux candidats (voir aussi la section Annonce des résultats par le CÉDIS). 

Pour être reçu dans un stage, le candidat référé par le CÉDIS devra répondre aux exigences du milieu de stage en matière de couverture vaccinale, c'est-à-dire qu'il devra démontrer que sa couverture est suffisamment avancée avant le début du stage. Ceci implique que les candidats doivent prendre rendez-vous avec leur médecin de famille ou leur CLSC, si possible plusieurs mois avant le début du stage, puisque certains vaccins nécessitent des rappels. Les candidats dont la couverture vaccinale ne sera pas jugée adéquate risquent de ne pas être admis dans les milieux de stage.

Par ailleurs, le CÉDIS n'autorise aucune reprise de stage peu importe les motifs de la demande. 

Exigences en matière de couverture vaccinale des deux milieux universitaires pour les candidats dirigés en stage par le CÉDIS

CSSS Sud-Ouest-Verdun (Université de Montréal)

CH de St.Mary (Université McGill)

À noter que les formulaires dûment complétés, ainsi que les pièces jointes (relevés de vaccination, etc.), devront être transmis au CÉDIS par courriel ou par la poste. Le CÉDIS se chargera de les transmettre aux responsables de cette question dans les milieux de stage au moment opportun. Ne pas tenir compte des directives de retour dans les formulaires des universités.

L'annonce des résultats par le CÉDIS

Les résultats officiels obtenus à la suite du mécanisme d'évaluation-orientation et des stages sont transmis à chaque étape par le CÉDIS de façon confidentielle. S'ils sont satisfaisants, il émet un avis attestant de l'aptitude à entreprendre un programme de résidence en médecine.

Par la suite, le dossier complet du candidat est transmis aux responsables des admissions dans les facultés de médecine, si le candidat y consent. Le candidat peut bien sûr les utiliser lui-même lors de ses demandes d'admission dans une faculté de médecine par l'entremise du système de jumelage canadien ou lors des entrevues de sélection avec les universités.

Une section sera prévue à compter de 2015 sur le site du CaRMS pour faire valoir la participation au programme du CÉDIS. Cependant, les candidats sont les seuls responsables du dépôt des documents, au bon moment et au bon endroit, sur la plate-forme du CaRMS.

Le programme du CÉDIS est reconnu par les universités et le dossier complet qui leur est  transmis permet de bonifier leur candidature. Le CÉDIS n'offre cependant aucune garantie quant à l'admission des candidats dans une faculté de médecine puisque le choix des personnes admises demeure la prérogative exclusive des universités. 

Si les résultats sont insatisfaisants aux différentes étapes du processus, le CÉDIS en informe le candidat et lui offre la possibilité d'être référé, toujours de façon confidentielle, à un autre organisme dans une perspective de réorientation de carrière avec des services de soutien et de conseil.  

Peu importe les résultats au processus, le candidat est libre de l'utilisation qu'il en fera. Le CÉDIS fera connaître les résultats à ses partenaires seulement si le candidat y consent.