Centre d’évaluation des diplômés internationaux en santé

Pour faciliter l'intégration professionnelle au Québec

À propos du CÉDIS

À propos du CÉDIS | Mise en place | Mandat | Conseil d'administration | Comité scientifique

Le CÉDIS est un organisme financé par le ministère de la santé et des services sociaux du Québec qui reçoit une contribution de Santé Canada en vertu des Accords de contribution pour une Initiative du gouvernement du Québec relative à l'intégration de professionnels de la santé formés à l'étranger. 

Pour l'instant, en plus de fournir des conseils, il administre un programme et des services qui sont offerts aux médecins diplômés hors du Canada et des États-Unis (DHCEU) qui ont obtenu une équivalence de diplôme du Collège des médecins du Québec (CMQ) mais qui n'ont pas été admis, après au moins une tentative, dans un programme de formation postdoctorale en médecine de famille ou en spécialités, par l'entremise du CaRMS (système de jumelage canadien). Le programme est offert uniquement en français.

Ce programme permet de mieux apprécier leurs compétences cliniques et de les orienter vers la meilleure solution disponible pour eux. Certains obtiennent un stage de mise en contexte clinique et d'évaluation des compétences médicales de quatre mois, ce qui les prépare à obtenir et à réussir une formation postdoctorale. D'autres sont orientés, sur une base volontaire,  vers une mesure de transition de carrière qui est offerte par un organisme relevant de la direction régionale de Montréal d'Emploi‑Québec.

Ce programme demeure facultatif et doit être perçu comme des opportunités additionnelles pour les aider dans leur cheminement professionnel et pour améliorer leur candidature. La participation à ce programme est confidentielle à toutes les étapes du processus. Les médecins DHCEU qui s'y joignent sont libres de l'utilisation qu'ils font des avis ou des recommandations du CÉDIS.

À noter que ce processus est reconnu par les universités et le dossier complet leur est transmis par le CÉDIS, si le candidat y consent, suivant l'évaluation et les stages. Ce dossier permet de bonifier leur candidature. Néanmoins, les candidats n'ont pas de garantie absolue d'être admis en résidence puisque leur admission demeure la prérogative exclusive des universités.